Your browser is out of date!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Try Firefox or Chrome!

Au moment de dormir

En se mettant au lit, tu reunis tes deux mains ouvertes, tu souffles dedans et tu recites les trois dernieres sourates (112, 113, 114). Ensuite tu passes tes mains dans toutes les parties de ton corps que tu peux atteindre, en commencant par la tête et le visage. Tu fais cette operation 3 fois (c’est à dire souffler, reciter et passer les mains sur ton corps).

Quand tu t’allonges sur le coté droit pour dormir, tu recites cette invocation:

Reciter egalement le verset du trone, et les 2 derniers versets de la vache.

Puis dire : « C’est en Ton nom, Ô Seigneur, que je vis et que je meurs. »

بِاسْـمِكَ اللّهُـمَّ أَمـوتُ وَأَحْـيا

Bismika lahouma amoutou wa ahya

« C’est en Ton nom, Seigneur, que je pose mon flanc et grâce à Toi que je me relève. Si Tu prend mon âme, fait lui miséricorde; si Tu me la laisses, protège-la au moyen de ce avec quoi tu protèges tes adorateurs vertueux. »

Bismika rabbi wadahtou janbi wabika arfahouh. In amsakta nafsi, farhamha. Wa In arsaltaha fahfad-ha bima tahfadu bihi hibadaka salihine.

Ensuite tu recites le verset 255 de la sourate 2 (le verset du trône) et les deux derniers versets de la meme sourate.

Si tu es fatigué, il t’est preferable de reciter:

Sobhanallah 33 fois Gloire à Allah
Al hamdoullilah 33 fois Louange à Allah
Allahou Akbar 34 fois Allah est grand

La derniere invocation qu’il faut reciter, après laquelle on ne doit plus parler, c’est celle ci :

Ô Allah, je te livre mon âme; je remets toutes mes affaires entre tes mains, je tourne ma face vers toi ; je m’appuie sur toi; cela parce que je te crain et c’est vers toi que je veux aller; car on ne saurait trouver d’assistance et de refuge contre toi qu’en toi-meme. Je crois au livre que tu as revelé et au Prophète que tu as envoyé.

Allah houmma aslamtou nafsi ilayk, wa fawwad-tou amri ilayk, wa wajjahtou wajhi ilayk, wa alja’tou dahri ilayk, raghbatane wa rahbatane ilayk, la malja a wala manja minka illa ilayk, amantou bikitabika lladhi anzalt, wa binabiyyika lladhi arsalt